Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fondation Ibukabose-Rengerabose
#StopApartheidInRwanda

Théorie consociative et partage du pouvoir au Burundi

INTEKO Y'UBWIYUNGE MU RWANDA

Source

Lors d’une mission du Conseil de Sécurité en Afrique Centrale en novembre 2005, le chef de mission, l’Ambassadeur Jean-Marc de La Sablière, applaudit la transition politique au Burundi comme étant «un exemple pour la région et au-delà». Deux mois après la fin d’un marathon électoral, marqué principalement par la victoire du parti CNDD-FDD (Conseil National pour la Défense de la Démocratie – Forces de Défense de la Démocratie) et l’élection de son leader Pierre Nkurunziza comme nouveau président, la mission rend «hommage au peuple burundais et ses dirigeants qui ont su construire un système fondé sur le partage, le dialogue et l’unité». Quel est ce système construit à travers de longues négociations et une décennie de violence sanglante ? Pour l’analyser, le présent article fera appel à la théorie de la démocratie consociative ou consensuelle, qui, selon certains auteurs, permet à des sociétés plurales de mettre en place un système de partage du pouvoir démocratique et stable. 

Lire la suite en téléchargeant le fichier joint ci-après : Théorie de la démocratie consociative et partage du pouvoir au Burundi.pdf

Article sur le même sujetLeta Zunze Ubumwe z'Amerika ziri gushaka umuti w'amahoro n'umutekano mu karere k'ibiyaga bigari zihereye ku rugero rw'u Burundi.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Facebook Twitter RSS Contact